Le mégacolon (À LIRE ABSOLUMENT, C'EST UNE BASE)

Aller en bas

Le mégacolon (À LIRE ABSOLUMENT, C'EST UNE BASE)

Message  Rattus le Sam 28 Aoû - 20:33

Texte provenant de : http://spoiledratten.com/highwhitecont.html
Traduit par Milou

Le mégacolon est une maladie présente chez plusieurs espèces, incluant les humains. Chez l’homme, on appelle cette affection la maladie de Hirschsprung. Les animaux qui en sont atteint manquent de cellules nerveuses au niveau des parois du colon et/ou du rectum. Celles-ci sont nécessaires pour l’évacuation des selles hors de l’organisme. Chez le rat, cela veut dire que les selles reviennent dans les intestins, ce qui cause un gonflement et par la même occasion, de la douleur et éventuellement la mort de l’animal. Les rats n’ont généralement pas de problèmes avec la maladie jusqu’à ce qu’ils soient sevrés. Par contre, vous pouvez observer des symptômes de la maladie avant le sevrage tels qu’un retard de croissance ou un mauvais tonus musculaire (en particulier au niveau des pattes arrières).

Bien que cette condition puisse subvenir chez n’importe quel rat, elle est plus souvent observée chez les rats qui possèdent un marquage dit « high-white ».

Un marquage qui est fréquemment associé au gène high-white est le blazed. Ce ne sont pas tous les rats blazed qui sont high-white, mais la majorité présents dans les élevages américains semblent avoir des marquages dominants (certains marquages sont récessifs). Le blazed dominant n’est pas le seul marquage à risque. High-white veut dire qu’il y a présence de marques blanches là où, en théorie, il ne devrait pas y en avoir.

Prenons comme exemple un rat berkshire : il aura de la couleur sur sa tête, son dos, ses pattes, ses côtés. Si vous le retournez, il aura le ventre blanc. Ce marquage n’est pas associé au gène high-white. Par contre, si le blanc de son ventre remonte sur les côtés ou s’il a une ligne blanche qui part de son marquage sur le ventre pour remonter sur le menton, il est probablement porteur du gène high-white.

Le gène high-white peut occasionner d’autres types de marquages, comme les patchés, les étoilés (sauf les Essex), les split-capped, les masqués, etc. Par contre, le gène qui cause les dalmatiens ou les variegated est différent du gène high-white. Encore là, vérifiez que votre rat ne présente pas la ligne blanche sous la gorge. Si c’est le cas, il porte le gène high-white et non le gène varigated ou dalmatien.

Il y a un autre signe que le gène high-white est présent chez un rat : les yeux vairons. Si un rat a les yeux vairons, vous pouvez presque gager que cela provient du gène high-white (surtout aux États-Unis) parce que c’est une des marques distinctives du gène.

Ce ne sont pas tous les blazed qui proviennent du gène high-white. Il existe un autre type de marquage qui présente obligatoirement un blazed et qui n’est pas porteur du gène high-white : le husky. Il existe deux types de husky; le husky standard et le husky à bande. La différence est la suivante : les husky, en vieillissant, pâlissent jusqu’à devenir presque blanc, tandis qu’un blaze gardera sa couleur toute sa vie. Les husky ne sont donc pas porteurs du mégacolon.

Certains rats peuvent avoir des marquages liés au gène high-white sans pour autant être porteur de la maladie :
- Les blazed récessifs (présents au Québec)
- Les dalmatiens

Afin d'éviter tout risque, il est fortement suggéré de reproduire un rat non high-white avec un rat high-white (si voulu évidemment) - Exemple : Un rat irish avec un blazed. De cette manière, les risques sont beaucoup moins élevés, presque absents.


Voici quelques photos, illustrant un jeune raton victime du mégacolon :

avatar
Rattus

Messages : 34
Date d'inscription : 28/03/2010
Localisation : Île-Perrot

Voir le profil de l'utilisateur http://rattusroyal.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum